vendredi 23 novembre 2007

Ô Solitude...


" Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposés !"
Charles Beaudelaire - Une charogne
Léopold Reutlinger. C. 1890 ...

5 commentaires:

lukaskran a dit…

Gnrmmn... Après les minettes d'hier soir, je ne vais plus tenir longtemps si tu continues comme ça...

(ps : à quand un bon petit méchoui de groupies ?)

PetitChap a dit…

Ooooh ... on se sent seul ...?!

M. Ogre a dit…

Lucasoss << Mais lâches-toi donc, on est là pour ça. Vas-y, je te regarde à l'oeuvre... Pour le reste, j'en suis déjà au dessert...

PetitChap << Non !!! Du tout !!! C'était un simple éclair métaphysique relatif à l'âge de cette charmante créature et à son état aujourd'hui... 1890... d'où Beaudelaire...

lukaskran a dit…

Pfff, y'a pas à dire, on faisait plus libertin avant... Les filles d'aujourd'hui manquent de classe dans le lâcher de cheveux...

link886 a dit…

Ciel !!! Mais où donc est passé Rimbaud !!!! Déjà 2 post et pas encore un seul Rimbaud...