mardi 15 avril 2008

...Rien...


Après avoir médité six longues années sur le mot "rien", qui se prononce wu en Chine et mu au Japon, l'honorable Wu-Men Hui K'ai (1183-1260) écrivit enfin ce poème, qui clôt définitivement la question :

Rien, rien, rien, rien, rien,
Rien, rien, rien, rien, rien,
Rien, rien, rien, rien, rien,
Rien, rien, rien, rien, rien.

6 commentaires:

PetitChap a dit…

...!!

Wangbu a dit…

Hello! I am a blog fan from the Philippines. I just happen to discover your site. It is interesting. I find it worth visiting.

elbereth a dit…

Whaou !
J'adore ! Ca c'est de la philosophie ! Au moins une personne en ce monde a touché le sens profond des idées. Car "rien", c'est bien plus qu'un mot, c'est un concept. C'est un peu comme "blond".
Mieux, son poème aurait pu s'approcher du :




.

mouetterieuse a dit…

"Rien", c'est aussi ce qu'avait mis dans son blog (pardon dans son journal intime) Louis XVI le 14 juillet 1789...
Depuis, des historiens ont interprété cela comme le fait que le roi n'avait pas été à la selle ce jour-là.

Chryseis a dit…

Tout de même, ça fait beaucoup de riens pour rien, nan ?

elbereth a dit…

Ou alors, peut-être qu'il y a autant de rien que de sens de rien...