samedi 16 février 2008

Flash spécial élection...

Rustin ; Trois personnages, 1982



Il est rappelé instamment au public, à propos de notre grand jeu concours, qu'il est permis à chacun de voter autant de fois que bon lui semble, à condition toutefois de ne voter qu'une seule fois par artiste... Le dépouillement aura lieu, selon toute vraisemblance, dimanche soir... (A suivre...)

5 commentaires:

elbereth a dit…

L'illustration reste pour le moins... étonnante, Maître Ogre !

Je viens suite à votre petit mot d'hier, il me semble. Il est vrai que l'alcool ne faisait pas partie de vos commandes ; néanmoins, je suis en droit de me demander si vous n'en aviez pas un peu abusé lors de votre dernière visite...
Mis à part cela, qui n'est en aucun cas un reproche (je ne saurais vous reprocher quoi que ce soit), bien au contraire, il m'est venu un doute sur votre alimentation... Seriez-vous un brin auto-anthropophage ? Pour vouloir vous faire bouillir ???
Oh non non non, c'est le nez dans le ruisseau (quelque peu glacé en cette saison) qui vous vous retrouverez s'il vous prend la folle envie de faire quelque folie que ce soit. En plus, c'est la chanson avec Rousseau le dit, spô moa !

Bref. Je n'ai absolument pas envie de jouter, cher Ogre. Bien que je n'ai rien contre la brutalité. L'élégance me plait tout autant, vous devez le savoir.

Recevez mes plus sincères hommages.

M. Ogre a dit…

Ma Damoiselle, me voilà pour mes frais, habillé pour l'hiver...
Mais croyez bien que je saurai bien m'en souvenir.
Vous avez su toucher l'orgueil d'un vieil Ogre, cela se paie fort cher et en général d'une façon qui ne plaît guère aux jeunes filles...
Au plaisir donc, de vous trouver bientôt.

elbereth a dit…

Ouh, je sens comme une tension dans l'air...
Seriez-vous en train d'ourdir une sorte de diabolique et infondée vengeance ? Dois-je avoir l'odieuse tâche de vous rappeller que c'est vous qui êtes entré en claquant la porte ?
Allons, beau Prince, je n'ai fait que répondre à votre violence, ne m'en tenez pas rigueur... A moins que vous n'eussiez désiré que l'affrontement depuis le début...
Oh voyez, j'en viens à recevoir des pensées indignes, indignes de vous, et indignes de moa. N'est-ce pas abominable ? Cessons cela.

PetitChap a dit…

Belle Tavernière, Maître Ogre,

Je ne suis pas certaine que vous vous rendiez compte que votre querelle est incompréhensible aux yeux des pauvres pécores que nous sommes ... Quoi qu'il en soit, et quel que soit le sujet de la discorde, sachez que j'en suis meurtrie. Vous êtes, l'un et l'autre, extrêmement chers à mon coeur.

La Taverne est un lieu hautement essentiel à mon bien-être ; et que dire du repaire de l'Ogre ... il contribue également à mon bon équilibre, et plus encore ... Je ne supporterais plus longtemps cette ambiance trop lourde ...

Je vous en supplie, je vous en conjure, oubliez cette broutille ... Serrez-vous la main en guise de bonne volonté, faites-vous une petite bise, faites ce que bon vous semblera mais de grâce, cessez cette joute ...

PetitChap a dit…

Ben alors, et le résultat du vote ?! J'attends ...

Bonne nuit ! ;)

La bise