mercredi 23 janvier 2008

Comme dans un film américain...





"Les États-Unis sont les parrains du petit Vietnam... Il s'agit de notre rejeton et, s'il devient victime d'un des périls qui menacent son existence même - le communisme, l'anarchie, la pauvreté et ce qui s'en suit... - , les États-Unis seront alors, non sans raison, tenus pour responsable et notre prestige en Asie tombera à son niveau le plus bas."

J.F. Kennedy - Discours de juin 1956




"Que toute nation sache, qu'elle nous veuille du bien ou du mal, que nous paierons n'importe quel prix, que nous supporterons n'importe quel fardeau, que nous accepterons n'importe quelle épreuve, que nous soutiendrons n'importe quel ami et nous opposerons à n'importe quel ennemi pour assurer la survie et le succès de la liberté... Envers ces peuples qui, dans les huttes et les villages de la moitié du globe, luttent pour rompre les chaînes de la misère, nous prenons l'engagement que nous ferons tout ce que nous pourrons pour les aider à s'aider eux-mêmes, aussi longtemps qu'il le faudra, non pas parce qu'il se peut que les communistes le fassent, ni parce que nous recherchons leurs voies, mais parce que c'est juste. Si une société libre ne peut aider la masse qui est pauvre, elle ne peut sauver la petite minorité qui est riche... Maintenant la trompette nous appelle encore une fois - non pas pour porter les armes, quoique nous en ayons besoin ; non pour la bataille, quoique nous soyons rangés en ordre de bataille, mais pour le fardeau d'un long combat crépusculaire année après année... un combat contre les ennemis communs des hommes : la tyrannie, la pauvreté, la maladie et la guerre elle-même."

J.F. Kennedy - Discours du 20 janvier 1961







"Considérant que les signataires des accords de Genève de 1954 [...] les États-Unis, tout en n'ayant pas signé ces accords [...]

Considérant que le régime communiste du Nord-Vietnam, aidé en cela par la Chine communiste a systématiquement bafoué les obligations qui découlaient de la signature de ces accords [...]

Considérant que, devant l'agression et la subversion communistes [...]

Considérant que le gouvernement des États-Unis n'a pas d'ambition territoriales, politiques ou militaires en Asie du Sud-Est [...]

Considérant qu'il est essentiel que le monde comprenne bien que le peuple américain tout entier est décidé à prendre des mesures qui s'imposent pour aider les peuples du Sud-Vietnam et du Laos [...]

Le sénat et la chambre des Représentants des États-Unis d'Amérique réunis en congrès considèrent que le maintien de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de la nation laotienne et de la nation sud-vietnamienne est vital pour l'intéret national des États-Unis et pour la paix du monde.

A cette fin, si le Président le juge nécessaire et si le gouvernement du Laos et du Sud-Vietnam en font la demande, les États-Unis sont prêts à faire tout ce qui est en leur pouvoir, en faisant intervenir au besoin leurs forces armées, pour aider les gouvernements de ces pays à défendre leur indépendance et leur intégrité territoriale contre l'agression et la subversion aidée, contrôlée et dirigée par les pays communistes voisins."


Texte de résolution du 5 août 1964





"La position de la France est prise. Elle l'est par la condamnation qu'elle porte sur les actuels événements. Elle l'est par sa résolution de n'être pas, où que ce soit et quoi qu'il arrive, automatiquement impliquée dans l'extension éventuelle du drame et de garder, en tous cas, les mains libres. [...] Eh bien ! La France considère que les combats qui ravagent l'Indochine n'apportent, par eux-même et eux non plus, aucune issue. Suivant elle, s'il est invraisemblable que l'appareil guerrier américain vienne à être anéanti sur place, il n'y a, d'autre part, aucune chance pour que les peuples de l'Asie se soumettent à la loi de l'étranger venu de l'autre rive du Pacifique, quelles que puissent être ses intentions et si puissantes que soient ses armes."


Discours du Général de Gaulle - 1er septembre 1966





"Allez, venez tous les gars costauds
Oncle Sam a de nouveau besoin de vous.
Il s'est mis dans un beau merdier.
Aussi, laisse tes bouquins et prends ton flingue
On va pouvoir se marrer.

Et, un, deux, trois, pourquoi on se bat ?
Ne le demande pas, je parierais pas un sou
Prochain arrêt, le Vietnam.
Et, quatre, cinq, six, sept, ouvre les portes
Il n'y a plus le temps de se demander pourquoi,
Whoopee, nous allons tous mourir.

Maintenant venez, mères dans tous les pays,
Faites le paquetage de vos gars pour le Vietnam
Venez les pères, n'hésitez plus
Envoyez vos fils avant qu'il soit trop tard
Soyez les premiers de votre quartier
A avoir vos fils revenir à la maison dans une boite"


Chanson de Country Joe McDonald - 1965






"Il semble maintenant, plus certain que jamais, que l'expérience sanglante du Vietnam se finira dans une impasse. Le presque certain face-à-face de cet été se terminera soit par une véritable négociation, avec donnant-donnant, soit par une terrible escalade ; et l'ennemi peut répondre à chaque échelon de notre escalade... Dire que nous sommes aujourd'hui plus proches de la victoire est croire, face à l'évidence, les optimistes qui, hier, se sont trompés. Suggérer que nous sommes sur le bord de la défaite serait céder à un pessimisme déraisonnable. Dire que nous sommes coincés dans une impasse semble la seule conclusion réaliste, aussi peu satisfaisante qu'elle soit."


Éditorial de Walter Cronkite - 27 février 1968





"Je voudrais que Mike [Mansfield] fasse un discours à Ho Chi Minh. Rien n'est plus écoeurant que de violer une trêve durant une période de congé. Mais personne ne dit un mot de mal à Ho. Ils me traitent de meurtrier et Ho est un grand homme."


L. B. Johnson - février 1968





"Si nous acceptons la demande de 206 000 hommes et que les choses continuent à suivre le même cours, il est probable qu'en mars il [Westmoreland] voudra encore 2 ou 300 000 hommes, sans perspective d'une issue... On dirait que nous sommes dans un puits sans fond. Nous envoyons plus d'hommes, ils en font autant. Nous augmentons encore, ils font de même. Je vois de plus en plus de combats avec de plus en plus de pertes américaines et pas d'issue en vue."


L. B. Johnson - Mars 1968





"Ce soir, je renouvelle l'offre que j'ai faite en août dernier, d'arrêter les bombardements sur le Nord-Vietnam. Nous demandons que des pourparlers commencent rapidement et qu'il s'agisse de négociations sérieuses au sujet de la nature de la paix... [...] Aujourd'hui, comme hier, les États-Unis sont prêts à envoyer leurs représentants n'importe où, n'importe quand discuter des moyens de mettre un terme à cette guerre. [...] Mais qu'il ne soit jamais oublié que la paix ne surviendra que parce que l'Amérique a envoyé ses fils l'assurer. [...]


L. B. Johnson - Mars 1968




"...le gouvernement de Hanoï se déclare prêt à désigner son représentant pour prendre contact avec un représentant des États-Unis en vue de déterminer la cessation inconditionnelle des bombardements et de tout autre acte de guerre contre la République démocratique du Vietnam, afin que les négociations puissent commencer."


Communiqué du 3 avril 1968 sur Radio-Hanoï




La paix sera signée par le traité de Paris le 27 janvier 1973. On dénombrera 15 000 morts américains et au moins 500 000 morts vietnamiens dans les armées du Nord et du Sud.

Le 30 avril 1975, Saïgon tombe entre les mains des bodoï nord-vietnamiens et prend le nom de Ho Chi Minh-ville ; l'échec américain est total.





Textes extraits de : Jacques Portes ; Les Américains et la guerre du Vietnam ; Éd. Complexe, collection Questions au XXe S. ; 1993.
Images extraites du site de Wikipedia à l'article : guerre du Vietnam.



12 commentaires:

MouetteRieuse a dit…

Je reviendrai certainement sur ce post mais... juste une demande... je supporte mal les images de charniers à l'heure du petit déjeuner... (aux autres heures aussi d'ailleurs)... Je sais bien qu'elles illustrent le propos et la contradiction entre les discours et les faits, mais il est de mode maintenant, à la télé, dans les journaux et dans les blogs, de montrer les cadavres humains dans tous les stades de déréliction et de décomposition... A mon sens, les gens s'habituent et cela affaiblit le discours, au contraire ! Si l'image de la petite fille vietnamienne courant brûlée par le napalm a fait le tour du monde et est restée dans nos consciences, c'est justement parce qu'elle était rare !
Mais bon, c'est mon opinion, et cela peut faire l'objet d'un débat.

M. Ogre a dit…

Tiens, la Mouette est la première à laisser un commentaire... Je suis fort étonné...
Oui, je sais que ce post est découvert par certains à l'heure du petit déjeuner ! Mais qu'y puis-je si votre premier reflexe au saut du lit est d'aller rendre une visite à l'Ogre...
Pour le reste, les images servent largement à justifier le titre du post... Ben oui ! Mais si vous le lisez pas ou si vous n'êtes pas assez réveillé, j'y peux rien non plus...
Le propos était de répondre à ceux qui me font l'éloge de ce genre de film et qui, sous pretexte, qu'on leur donne à voir des pauvres G.I. perdus dans la jungle "sauvage" et animés d'une profonde conscience humaniste et philanthropique, pensent à la "mission civilisatrice" de l'occident.
Loin des clichés quasi glamour du cinéma Hollywoodien, j'ai voulu donner à voir un tout autre film ! Enfin, ces images valent pour toutes celles qui sont censurées et qu'on ne nous montre plus depuis au moins 1991 et le premier conflit avec l'Irak... Dois-je conclure ???

Pour terminer, je rappelle simplement que mes tous premiers dessins de quand j'étais petit, illustraient déjà cette "sale guerre"... et que moi, certaines de ces images m'ont marqué durablement...

lukaskran a dit…

Je ne sais pas pourquoi, mais 39-45 et le Vietnam m'ont vraiment plus marqué que 14-18. Soit que c'est plus proche, soit que c'était plus atroce car plus de technologie meurtrière, ou plus de technologie pour la postérité photographique...

Quant à l'Irak (la 1e), ça me paraît si proche que j'ai du mal à réaliser que j'avais quatre quand ça s'est passé.

Ceci dit, 2 films américains à voir quand même...
Pour le Vietnam : Full Metal Jacket, Stanley Kubrick bien sûr.
Pour l'Irak, un 'remake' du précédent (trouve-je) : Jarhead, de Sam Mendes.

mouetterieuse a dit…

Un film à voir également : "Johnny s'en va en guerre" - USA 1971 (rappelez-moi le titre anglais SVP)

mouetterieuse a dit…

Hé, je l'ai retrouvé : "Johnny got his gun" !
C'est tiré du livre de Dalton Trumbo, écrit en 1939. Il croyait (le malheureux) vacciner ceux qui s'apprêtaient à y retourner (en chantant ou pas) en leur rappelant quelques vérités premières datant de la guerre 14-18, et notamment que c'était bien difficile de vivre sans bras, sans jambes, sans yeux, sans nez, sans bouche... (pas besoin de photos pour cela, M.Ogre, on imagine très bien...)

mouetterieuse a dit…

Décidément, je suis intarissable sur ce sujet (il va falloir abattre la mouette à coups de fusil pour la faire taire !), mais actuellement vous pouvez aussi aller voir et lire, un article concernant "l'agent orange", cette arme chimique répandue massivement au Vietnam par les USA, et vecteur de graves déformations sur les enfants :
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article5969

PetitChap a dit…

Hu hu ... je n'ai pas lu l'article (trop long, mais je reviendrai), j'ai juste regardé les photos ... Dur ...

M. Ogre a dit…

...La mouette >> on pourra montrer les photos ???

PetitChap >> Bip, bip !!! Il semble que ce soit toujours trop long...

A tous >> Puisque je vous dis que les fims sur ce thème me gavent grave !!!

PS. Bientôt, sur ce blog, des peluches... du tout doux et de l'Éros, jamais montré aux JT...

PetitChap a dit…

Wééé !! Du cul, du cul, du cul !!

elbereth a dit…

Euh, je n'ai pas encore lu l'article, mais les photos sont bien trop horribles ! La Mouette l'a dit, je ne le répeterais pas. Certes, il s'agit du reflet de la réalité, mais des bouts d'hommes qui pendent, on a pas vraiment envie d'y être confronté un jour.

Je reviendrais néanmoins, on a parlé de Jarhead, c'est les sens tout en éveil qui s'éveillent...

lukaskran a dit…

Ah ! On a aimé Jarhead, on aimera Full Metal Jacket... C'est moi qui vous le dit, chère Gilthoniel...

Anonyme a dit…

salut a vous tous,chère mouette ,monsieur ogre et les autres j'ai bien apprecier ce blog il contient vraiment des articles et des photos de grande memoire et de grande valeur je suis un marrocain ,un musulman precisement ,je vous annonce mes chers que ce qui se passe maintena nt a gazza (palestine) est de meme nature et qu'on doit tous se revolter cotre ses criminels qui ni vertus ni humanité dans leurs coeurs de monstre et bonne chance....voici mon adresse gmail : welcomtoislam_mohamed1@gmail.com