vendredi 30 novembre 2007

...Cours camarade, le vieux monde est derrière toi !!!



Utopie


"Ce terme a été forgé au XVIe siècle à partir de mots grecs et désigne étymologiquement ""ce qui n'a son lieu nulle part", ce qui, par suite, n'existe pas. On qualifie d'utopies les constructions intellectuelles imaginant un monde meilleur sinon idéal, les visions de la société dans lesquelles l'homme serait parfaitement bon et / ou heureux. C'est pourquoi l'adjectif "utopique" a une valeur péjorative, et fustige le caractère irréaliste des constructions imaginaires, qui ne tiendraient pas compte de la réalité.


Cependant du fait même de son caractère imaginaire l'utopie remplit une véritable fonction pour la philosophie politique ; la création d'utopies relève même d'un geste authentiquement politique dont il serait imprudent de sous-estimer la force et la pertinence. Toute utopie implique une construction intellectuelle articulée, qui combine une représentation complexe du système social, une investigation anthropologique sur la nature de l'homme, ses moyens et ses buts, et une projection dans le temps qui s'apparente à la philosophie de l'histoire. Vision exemplaire des situations collectives, l'utopie statue à la fois sur le bonheur possible, et, de manière critique, soumet la réalité de son époque au crible de l'idéal."

Thierry Ménissier - Éléménts de philosophie politique ; ellipses, 2005.

2 commentaires:

MouetteRieuse a dit…

Tiens, tiens, tiens, cette affiche de mai68 me dit quelque chose...

Tout a changé et rien n'a changé.

link886 a dit…

...On vit une époque formidable...